Jeudi 10 Avril 2008 Vous �tes sur : Accueil > Ses Dossiers
Bois

�TAT DES LIEUX

La for�t, potentiel incontournable pour l'�cosyst�me r�gional, est un r�el atout �conomique pour le Gabon.

Elle couvre 200 000 km2, soit 85 % du territoire gabonais, second potentiel forestier d'Afrique.

Elle compte plus de 400 essences d'arbre. Richesse �cologique inestimable, le potentiel marchand reste � d�velopper. Il est aujourd'hui estim� � 400 millions de m3 (dont 130 millions de m3 d'Okoum�).

Le couvert forestier : 22 millions ha
Potentiel exploitable : 12,5 millions ha

Production de grumes, sciages et d�riv�s :
2 700 000 m3 en 2003 / 3 034 100 m3 en 2001

La quasi-totalit� de cette production foresti�re est export�e sous forme de grumes. Une faible proportion (7 %) est transform�e localement.
Exportation : 1 600 000 de m3 par an
2% du march� mondial des bois tropicaux.

Les Ressources
Les trois quarts de la for�t sont exploitables.
La principale essence exploit�e est l'Okoum�, mondialement r�put�e pour la fabrication de contre-plaqu�. Elle repr�sente plus du quart des ressources (environ 110 millions m3).

Son exportation est plac�e sous le monopole de la SNBG (Soci�t� Nationale des Bois du Gabon). 60 autres essences sont �galement exploit�es.
Les 10 premi�res essences de "bois divers" export�es (en m3 - 2001) :

R�partition g�ographique

3 zones d'exploitation :

Le long de la c�te, domaine r�serv� aux exploitants gabonais.

La Nyanga, le bassin de la Ngouni�, le Moyen et le Haut-Ogoou�, l'Ogoou�-Lolo, ainsi qu'une partie de l'Ogoou�-Ivindo et du Woleu-Ntem. Cette zone regroupe actuellement l'essentiel des grandes exploitations foresti�res. Elle b�n�ficie de la desserte de la ligne de chemin de fer.

Le quart est-nord-est du pays, moins exploit�e. Il inclut une r�serve prot�g�e (Mink�b�) et d'importantes surfaces de savanes non bois�es (plateaux Bat�k�).

AMBITIONS

Un secteur d�j� cl� de l'�conomie gabonaise

1er employeur du secteur priv� (28% de la population active), 2�me rang dans les recettes de l'Etat (en 2003), ce secteur rec�le un potentiel de croissance important.

La fili�re bois stimule la diversification de l'�conomie : transport, entretien, �quipement m�canique, manutention...

Le d�veloppement des activit�s de transformation, constitue l'un des axes de d�veloppement de l'�conomie gabonaise.

Transformation locale du bois

Activit� r�cente et en pleine croissance, qui constitue un axe fort de cr�ation de valeur : d�roulage (principalement pour l'okoum�), sciage, tranchage et production de contre-plaqu�.

- Production de produits transform�s en 2001 : 203 800 m3,
- Consommation pour la production de produits transform�s en 2001 : 440 000 m3, soit, 16% de la production de grumes.

Commercialisation / Exploitation

Outre l'Okoum�, les 10 premi�res essences repr�sentent pr�s de 70% des volumes export�s.

400 autres essences sont connues et consid�r�es comme exploitables, 65 essences sont actuellement exploit�es.

La commercialisation de l'Okoum� est assur�e par la SNBG (Soci�t� Nationale des Bois du Gabon).

La commercialisation des autres essences se fait par les exploitants forestiers eux-m�mes.

La commercialisation des nouvelles essences est fortement encourag�e.

ACTEURS

La Chine est de loin le premier client : en 2001, 57% des exportations (860 300 m3 pour 67 milliards FCFA)

La France est le 2�me importateur (21,5% en volume et 26,5% en valeur).

L'Asie absorbe 63% des ventes d'okoum�, et l'Europe 33%.

Des groupes importants sont impliqu�s dans la transformation et la commercialisation en Europe : Rougier-Gabon , CEB (Cie Equatoriale des Bois), Thanry, Leroy-Gabon (filiale d'Isoroy), Cora...

Des petites entreprises exploitent ce secteur : Lutexfo, SHM (St� de la Haute Mondah), SBL (St� des Bois de Lastoursville), CFA, EFG, COMEXFO, EFM, EGG, GEB, NSG, SGBF...

OPPORTUNIT�S

Tous les projets s'inscrivant dans les priorit�s suivantes seront encourag�es :

G�n�ralisation rapide de la pratique des am�nagements forestiers dans une logique de pr�servation de la ressource, et des �cosyst�mes,

D�veloppement des activit�s de premi�re transformation du bois (d�roulage, contreplaqu�, sciage, tranchage),

Commercialisation de nouvelles essences foresti�res,

Cr�ation d'une industrie de deuxi�me transformation du bois,

D�veloppement de l'�co-certification des produits issus de la for�t gabonaise.