<h1>Revue de presse d'Omar Bongo</h1> <a href="/" title="Omar Bongo Ondimba : Président du Gabon">Omar Bongo</a> | <a href="/parcours-politique-omar-bongo.php" title="Parcours politique d'Omar Bongo">Parcours politique</a> | <a href="/politique-gabon.php" title="Vie politique au Gabon">Vie politique</a> | <a href="/famille-bongo.php" title="Vie familiale du couple présidentiel gabonais">Vie familiale</a> | <a href="/presidence-gabon.php" title="Cabinet présidentiel gabonais">Cabinet présidentiel</a> | <a href="/gouvernement-gabonais.php" title="Gouvernement gabonais">Gouvernement</a> | <a href="/discours-declarations-omar-bongo.php" title="Discours et déclaration du président Omar Bongo">Discours et déclaration</a> | <a href="/unite-nationale-gabon.php" title="L'unité nationale au Gabon">L'unité nationale</a> | <a href="/transgabonais.php" title="Réseau ferroviaire transgabonais">Transgabonais</a> | <a href="/infrastructures-gabon.php" title="Infrastructures du Gabon">Les Infrastructures</a> | <a href="/agriculture-gabonaise.php" title="Agriculture gabonaise">Agriculture</a> | <a href="/energie-gabon.php" title="Secteur de l'énergie au Gabon">Energie</a> | <a href="/situation-sociale-gabon.php" title="Situation sociale au gabon">Social</a> | <a href="/culture-gabonaise.php" title="Culture gabonaise">Culture</a> | <a href="/communaute-economique-afrique-centrale.php" title="Solidarité régionale au gabon">Solidarité régionale</a> | <a href="/foret-tropicale-gabon.php" title="Forêt tropicale gabonaise">Forêt</a> | <a href="/transports-gabon.php" title="Transports au gabon">Infrastructures</a> | <a href="/exploitation-bois-gabon.php" title="Secteur du bois au Gabon">Bois</a> | <a href="/education-gabon.php" title="L'éducation au gabon">L'éducation</a> | <a href="/parcs-nationaux-gabon.php" title="Parc nationaux gabonais">Parcs nationaux</a> | <a href="/ressources-naturelles-gabon.php" title="Ressources naturelles du Gabon">Ressources naturelles</a> | <a href="/telecommunications-gabon.php" title="Secteur des Télécommunications au gabon">Télécoms</a> | <a href="/tourisme-gabon.php" title="Tourisme au gabon">Tourisme</a> | <a href="/travaux-publics-gabon.php" title="Travaux publics au gabon">Travaux publics</a> | <a href="/environnement-gabon.php" title="Environnement au Gabon">Environnement</a> | <a href="/diplomatie-afrique-centrale.php" title="Relations internationales avec l'Afrique centrale">Afrique centrale</a> | <a href="/situation-gabon-afrique.php" title="Relations internationales avec l'Afrique">Afrique</a> | <a href="/relations-gabon-france.php" title="Relations internationales entre le Gabon et France">Europe</a> | <a href="/relations-internationales-gabon.php" title="Relations internationales entre le Gabon et le reste du monde">Dans le reste du monde</a> | <a href="/articles-omar-bongo.php" title="Revue de presse sur Omar Bongo Ondimba">Articles de presse</a> | <a href="/interviews-omar-bongo.php" title="Entretient avec Omar Bongo Ondimba">Interviews</a> | <a href="/contacter-president-gabon.php" title="Contacter le Président du Gabon Mr Omar bongo Ondimba">Ecrire au Président</a> |
«    NOVEMBRE 2006     »
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30
 
Pour visualiser les vidéos du Président, Cliquez-ici
   
  + Résultats des élections
  + Lettres de Félicitations
  + Galerie de la campagne
Le dernier combat de Bongo Ondimba écrit par 30 avril 2006 - par ELIMANE FALL (Jeune Afrique)
 

Le chef de l’État a décidé de consacrer son nouveau mandat à préparer l’avenir et à laisser en héritage un pays réconcilié avec lui-même.

C’est, dans la classe politique gabonaise, une antienne, un refrain que beaucoup fredonnent au lendemain de chaque élection présidentielle. Celle du 27 novembre dernier, la troisième pluraliste dans l’histoire démocratique du pays après celles de 1993 et de 1998 n’échappe pas à la règle : le dialogue s’amorce après la bagarre électorale et la contestation parfois musclée des résultats. Ainsi de la rencontre, le 19 avril dernier entre le chef de l’État Omar Bongo Ondimba et le leader de l’Union du peuple gabonais (UPG), Pierre Mamboundou, qui s’était réfugié depuis un mois à l’ambassade d’Afrique du Sud après une descente des forces de l’ordre au siège librevillois de son parti (voir J.A. n° 2363). L’entretien, prévu pour avoir lieu la veille, n’a pu se tenir que le lendemain, le Palais ne voulant pas céder aux exigences de Mamboundou qui réclamait une escorte pour sa sécurité. Il ne l’a pas eue, mais a été assez satisfait pour déclarer à sa sortie : « J’ai trouvé ic [...lire la suite]

   

Bongo Ondimba calme le jeu, écrit par Jeune Afrique du 23 avril 2006 - par JEAN-DOMINIQUE GESLIN
 
Voilà bien vingt ans que Pierre Mamboundou n’avait mis les pieds au Palais du bord de mer. L’opposant radical au régime d’Omar Bongo Ondimba a finalement été reçu le 19 avril par le chef de l’État, qui a ainsi clairement marqué sa volonté de calmer le jeu après les événements survenus en mars.

Le climat entre l’Union du peuple gabonais (UPG) et le pouvoir se détériore depuis la présidentielle de novembre dernier, qui a vu la réélection du président sortant. Mais le leader de l’UPG, crédité de 13,5 % des voix, continue de contester cette victoire. La confrontation entre les membres de l’opposition radicale et le pouvoir a pris un tour nouveau lorsque les forces de l’ordre ont investi, le 21 mars au petit matin, le siège du parti. Plusieurs fidèles de Mamboundou ont été interpellés lors de l’intervention, mais leur chef de file a pu prendre la fuite et se réfugier à l’ambassade d’Afrique du Sud. Une opération policière décidée après les incidents survenus les 18 et 20 mars entre les forces de l’ordre et des jeunes militants de l’UPG. Le gouvernement a expliqué pour sa part que le raid contre l’UPG visait à y récupérer des [...lire la suite]
   

Bongo, parrain congolais écrit par Source : afriquecentrale.info du 27 juin 2006
 

Le président gabonais Omar Bongo Ondimba va recevoir, de mardi à jeudi, plusieurs candidats au scrutin présidentiel du 30 juillet en République démocratique du Congo (RDC), dans "l'espoir" de leur faire conclure un "code de bonne conduite", a-t-on appris de source officielle.

Ces audiences de candidats, de leaders de partis et de représentants de la société civile sont organisées "à la demande des membres de la classe politique de la RDC" et "après concertation avec le président de l'Union africaine (UA) Denis Sassou Nguesso", déclare le gouvernement dans un communiqué.

Elles ont pour but "de contribuer au déroulement serein du processus électoral en cours" dans l'ex-Zaïre, où la campagne pour le premier scrutin libre depuis plus de 40 ans débute jeudi, ajoute-t-il.

Parmi les candidats à la présidence attendus à Libreville figurent les anciens chefs rebelles et actuels vice-présidents Jean-Pierre Bemba et Azarias Ruberwa, et l'ex-gouverneur de la Banque centrale Pierre Pay-Pay, a affirmé le porte-parole du gouvernement gabonais, René Ndemezo Obiang.

Il a ajouté que le [...lire la suite]

   

Banjul-Gambie : Interview du Président Omar Bongo Ondimba, sur RFI : "L’UA ne doit pas dicter tout ce que chaque pays doit fair écrit par RFI
 
A la faveur du 9e sommet de l’Union africaine, tenu les 1er et 2 juillet à Banjul en Gambie, le président Gabonais Omar Bongo Ondimba parle de l’élection présidentielle en RDC, de ‘’l’immigration choisie’’ de Sarkozy et de l’idée de la charte de la démocratie.

Vous avez fait venir à Libreville la plupart des candidats aux élections en Rd Congo. Peut-on parler aujourd’hui de la bonne conduite pendant cette campagne électorale ?

J’estime, dans une élection où il y a tant de candidats et tant d’inquiétudes qu’il faut s’entendre sur un code de bonne conduite que tout le monde doit respecter. Certains candidats demandent même encore le report des élections. Mais pour la majorité, il fallait que les élections se tiennent à la date butoir.

M. le président, vous avez dit que c’est l’après-élection qui était la plus difficile. Avez-vous obtenu des garanties sur l’après-élection ?

Celui qui gagne, a gagné. Celui qui perd, a perdu. Il ne faut pas amener la bagarre. Et, c’est ce qu’on craint. J’ai toujours dit qu’une élection, c’est comme un match de footbal [...lire la suite]
   

Suggestions du Président Bongo Ondimba sur la crise ivoirienne écrit par afriquecentrale.info, du 29 août 2006
 
Le président du Gabon a suggéré que la Côte d'Ivoire soit dirigée pendant deux ans par un gouvernement de cohabitation, avec Laurent Gbagbo à sa tête.

"Je ne pense pas que les élections auront lieu cette année", a-t-il déclaré dans la cour de l'Elysée à propos du scrutin souhaité par l'ONU avant le 31 octobre prochain. Selon le scénario imaginé par Omar Bongo Ondimba, une "constitution provisoire" devrait être mise en place en Côte d'Ivoire. Laurent Gbagbo resterait président de la République, le chef de l'opposition Alassane Ouattara deviendrait vice-président de la République et chef de gouvernement, et le chef de la rébellion, Guillaume Sosso, Premier ministre.

Quant à l'ancien président Henri Konan Bédié, il présiderait une assemblée constituante chargée d'élaborer une nouvelle constitution et un nouveau code électoral. "Et puis ils feront une cohabitation pendant deux ans", a dit Omar Bongo à la presse.
"Il ne faut pas seulement voir des élections (...) il y a aussi une crise de confiance et tant que ces quatre-là ne seront pas ensemble, croyez-moi qu'il n'y aura rien", a-t-il ajouté. [...lire la suite]
   

Suggestions du Président Bongo Ondimba sur la crise ivoirienne écrit par afriquecentrale.info, du 29 août 2006
 
Le président du Gabon a suggéré que la Côte d'Ivoire soit dirigée pendant deux ans par un gouvernement de cohabitation, avec Laurent Gbagbo à sa tête.

"Je ne pense pas que les élections auront lieu cette année", a-t-il déclaré dans la cour de l'Elysée à propos du scrutin souhaité par l'ONU avant le 31 octobre prochain. Selon le scénario imaginé par Omar Bongo Ondimba, une "constitution provisoire" devrait être mise en place en Côte d'Ivoire. Laurent Gbagbo resterait président de la République, le chef de l'opposition Alassane Ouattara deviendrait vice-président de la République et chef de gouvernement, et le chef de la rébellion, Guillaume Sosso, Premier ministre.

Quant à l'ancien président Henri Konan Bédié, il présiderait une assemblée constituante chargée d'élaborer une nouvelle constitution et un nouveau code électoral. "Et puis ils feront une cohabitation pendant deux ans", a dit Omar Bongo à la presse.
"Il ne faut pas seulement voir des élections (...) il y a aussi une crise de confiance et tant que ces quatre-là ne seront pas ensemble, croyez-moi qu'il n'y aura rien", a-t-il ajouté. [...lire la suite]
   

Suggestions du Président Bongo Ondimba sur la crise ivoirienne écrit par afriquecentrale.info, du 29 août 2006
 
Le président du Gabon a suggéré que la Côte d'Ivoire soit dirigée pendant deux ans par un gouvernement de cohabitation, avec Laurent Gbagbo à sa tête.

"Je ne pense pas que les élections auront lieu cette année", a-t-il déclaré dans la cour de l'Elysée à propos du scrutin souhaité par l'ONU avant le 31 octobre prochain. Selon le scénario imaginé par Omar Bongo Ondimba, une "constitution provisoire" devrait être mise en place en Côte d'Ivoire. Laurent Gbagbo resterait président de la République, le chef de l'opposition Alassane Ouattara deviendrait vice-président de la République et chef de gouvernement, et le chef de la rébellion, Guillaume Sosso, Premier ministre.

Quant à l'ancien président Henri Konan Bédié, il présiderait une assemblée constituante chargée d'élaborer une nouvelle constitution et un nouveau code électoral. "Et puis ils feront une cohabitation pendant deux ans", a dit Omar Bongo à la presse.
"Il ne faut pas seulement voir des élections (...) il y a aussi une crise de confiance et tant que ces quatre-là ne seront pas ensemble, croyez-moi qu'il n'y aura rien", a-t-il ajouté. [...lire la suite]
   

Angola-Luanda le 04 Septembre 2006: Message du Président à ses homologues du Gabon et du Congo-Brazzaville écrit par Angola Press Agency (Luanda)
 
Le Premier Ministre angolais, Fernando da Piedade Dias dos Santos, a tour à tour, rencontré, dimanche, á Sao Tomé, les Chefs d'Etat du Gabon et du Congo/Brazzaville.

Au cours de ces deux rencontres, le Premier Ministre a transmis des messages verbaux du Chef de l'Etat angolais, José Eduardo dos Santos adressés à ses homologues de ces deux pays. Fernando da Piedade a abordé avec le Président Omar Bongo des questions d'intérêt bilatéral, entre l'Angola et le Gabon, et trilatéral, qui engagent aussi Sao Tomé et Principe.
Sur le plan bilatéral, la question de la réalisation de la Coupe d'Afrique des Nations (CAN-2010), laquelle tant l'Angola que le Gabon envisagent d'organiser a dominé la rencontre.

Dans le cadre trilatéral, le message de José Eduardo dos Santos à Omar Bongo réitère le souhait d'augmenter et de renforcer la "coopération constructive" entre l'Angola, le Gabon et Sao Tomé et Principe, ainsi que la promotion des initiatives pour l'harmonisation de cette volonté.
[...lire la suite]
   

La rébellion ivoirienne salue l'idée avancée par le président gabonais Omar Bongo écrit par Afriquecentrale.info du 01/09/06
 
La rébellion ivoirienne salue l'idée avancée par le président gabonais Omar Bongo d'une cohabitation de deux ans entre le président Laurent Gbagbo et ses opposants pour résoudre la crise ivoirienne, estimant que cette "bonne chose" pose "courageusement" le débat.

"La proposition de Bongo a l'avantage de poser clairement la question de la constitution, et ce courageusement. C'est une proposition que les Forces nouvelles (FN, rébellion ivoirienne) prennent en compte", a déclaré le chef des FN, Guillaume Soro (photo), cité par son porte-parole.

"Nous sommes d'accord avec M. Bongo lorsqu'il pose ce problème", a souligné M. Soro, qui s'exprimait depuis Paris où il est en déplacement, en rappelant que "l'accord de Linas Marcoussis (de janvier 2003) avait recommandé une révision constitutionnelle qui, à ce jour, n'est pas arrivée".

Or "le camp présidentiel orchestre tous les blocages à partir de la Constitution", estime-t-il.

M. Soro souscrit également au partage proposé des postes de responsabilité entre les différents acteurs de la transition. "Cela s'est fait en République démocratique du [...lire la suite]
   

Le RDR sensible aux idées d'Omar Bongo Ondimba écrit par Afriquecentrale.info du 01/09/06
 
Le Rassemblement des Républicains (RDR, opposition) a estimé jeudi que l'idée avancée par le président gabonais Omar Bongo d'une cohabitation de deux ans entre le président Gbagbo et ses opposants pour sortir de la crise devait "être examinée avec attention".

"Formulée par un homme de bonne volonté, cette proposition mérite d'être étudiée avec attention", souligne dans un communiqué le secrétaire général adjoint du RDR chargé des affaires politiques, Amadou Soumahoro.

"Au regard des obstacles qui se dressent sur le chemin de la paix, en dépit des accords signés et des progrès réalisés, il apparaît urgent de réfléchir aux voies et moyens susceptibles de nous aider à sortir de l'impasse, estime-t-il.

"La nécessité de créer la confiance entre les principaux acteurs politiques ivoiriens est désormais un impératif. Il appartient donc aux Ivoiriens de s'approprier toutes ces contributions pour évoluer vers la paix et des élections transparentes et démocratiques", souligne-t-il.

M. Soumahoro rend au passage un hommage appuyé à M. Bongo, l'"un des sages du continent africain" qui "passe pour ê [...lire la suite]